Anne et Jean-Philippe  ont acheté le Bouchot en 2002, une ferme vivrière de plus de 300 ans au coeur de la sologne et ont quitté définitivement Paris. Anne était avocate en droit des affaires et Jean-Philippe, naturaliste.

Ils ont remis de la vie dans les champs, qu’ils ont transformés en jardins forêts comestibles et dans les bâtiments qu’ils ont fait évoluer en chambres, espaces de vie et espaces de travail, en utilisant les outils de la permaculture.

Après une enfance à la campagne au contact des animaux et de la nature, Anne est devenue fiscaliste, puis avocate d'affaires, métier qu'elle a exercé durant 30 ans au Barreau de Paris. Elle exerce dorénavant le métier de médiatrice conventionnelle. "La méditation entre parfaitement dans ce que nous développons ici au Bouchot ; concept ancré dans la résilience, la non violence, l’intelligence collective et tout ce qui permet à l’homme de grandir."

Passionnée de plongée, Anne a parcouru le monde à la rencontre des dauphins ambassadeurs. Elle en a tiré un livre : « La rencontre ».

Sa philosophie de vie : Prendre soin des Hommes, créer de l'Harmonie. 

Anne parle devant la caméra

Ecologue, naturaliste,  Jean Philippe a été engagé pendant 35 ans dans la conservation de la nature, de la Méditerranée à l'Amazonie où il a passé plusieurs années.  Il est aujourd'hui administrateur de la Fondation Yves Rocher/Institut de France. Il a monté depuis 2007 avec Jacques Rocher le programme « Plantons pour la planète », en partenariat avec le programme des Nations Unies pour l'environnement. A ce jour, plus de 80 millions d'arbres ont été plantés dans 25 pays sous son expertise.

Il est un des spécialistes français de la permaculture, créateur des jardins forêt comestibles du Bouchot.

Sa philosophie de vie : les arbres sont le futur de l'humanité.

                                                                                     

NOTRE PHILOSOPHIE

Avec le temps, le Bouchot est devenu un éco-lieu au sein duquel se croisent des hôtes d'une nuit, des woofeurs, des amis, des personnes en quête de sens, des entrepreneurs, tout un écosystème solidaire prêt à partager. 

 

Le Bouchot est un exemple de mise en oeuvre des trois premiers principes de la permaculture : Prendre soin de la Terre, des Hommes, créer de l'abondance partagée équitablement.

Prendre soin de la Terre : depuis leurs plus tendres enfances, Anne et Jean-Philippe ont connu la campagne comme espace de vie. Pendant plus de 7 ans, Jean-Philippe a sillonné l'Amazonie, dont il a été un fervent défenseur, espérant pouvoir arrêter le processus de déforestation et d'atteinte à la vie des peuples indigènes. 

Pendant ce temps, Anne a visité le monde sous-marin et nagé avec les dauphins. 

C'est en cherchant une association qui viendrait l'aider à organiser une conférence sur les dauphins à Paris qu'Anne a rencontré Jean-Philippe qui avait créé Europe Conservation France, une association œuvrant notamment pour la défense des baleines, dauphins et loups dans leur environnement naturel.

Ils avaient déjà pris conscience que l'accélération de la société, l'augmentation irresponsable et irraisonnée de la consommation auraient des conséquences dramatiques pour l'environnement et la biodiversité et donc pour l'Humain. Ils se sont retrouvés sur l'envie non pas de "lutter contre", mais "d'éduquer". Ils pensent que "l'on ne peut pas aimer ce que l'on ne connait pas, on ne peut pas protéger ce que l'on n'aime pas". Ils ont donc remis de la vie dans les terres du Bouchot, utiliser les principes de la permaculture, en y plantant des centaines d'arbres et arbustes, puis ouvert leurs portes afin que chacun puisse, en se promenant dans les jardins, découvrir la beauté et réaliser, ne serait-ce qu'un instant, qu'il suffit d'arrêter de polluer la terre pour que la vie réapparaisse. Visitez les jardins forêts comestibles.

 

Prendre soin des Humains : notre culture occidentale ne nous a pas appris à prendre soin de nous. L'école, l'université, les grandes écoles ont été mises à profit d'une économie productiviste et capitaliste basée sur la consommation, l'éphémère et le toujours-plus. La dépression, le burn-out sont devenus des mots communs. Au Bouchot nous pensons que l'être humain mérite attention. Anne et Jean-Philippe partagent ce même sentiment  "permettre à chacun d'être soi et non pas celui ou celle que les autres veulent qu'il soit". La permaculture humaine est présente au bouchot

 

Créer de l'abondance à partager : Anne et Jean-Philippe ont très vite compris que le Bouchot offre un espace de vie hors du commun et peut accueillir beaucoup de monde. Comme ils aiment partager, la nourriture est abondante. Comme ils aiment prendre soin de l'Humain et de la Terre, tout ce qu'ils cuisinent provient de leurs jardins forêts comestibles ou de producteurs locaux. Comme ils aiment la beauté, les plats sont colorés.

Au bouchot vous trouverez tous les ingrédients de la permaculture.