Les Jardins Forêts Comestibles sous forme de Mandalas

La ferme a pendant plus de 150 ans été utilisée pour l'élevage. Pour rendre à la nature sa place et favoriser le retour de la biodiversité, il a été nécessaire de planter des arbres et des haies. Les sols dégradés par une longue période d'agriculture conventionnelle ont été laissés aux bons soins des animaux pendant plusieurs années : moutons, ânes et chevaux.

 

Après le repos des terrains est venu le temps du Jardin Forêt Comestible.

 

Dans les jardins-forêts comestibles, les arbustes (amélanchier, arbousiers, cassis, goumis, groseilles, framboisiers, mûres...) constituent l'étage intermédiaire.

Les plantes grimpantes trouvent aussi leur place : au sol, les fleurs se mélangent aux plantes médicinales et aux légumes.

Les sols ne sont pas retournés, mais reconstitués notamment par l'apport du fumier des animaux et d'humus, obtenu par le compostage de déchets végétaux.​

 

Le premier appelé "Nelson" a été implanté en 2010. Sous forme de Mandala, il occupe une surface de 2 500 m2 et regroupe de nombreux arbres fruitiers, essentiellement des vieilles variétés.

 

Le Mandala est un terme sanskrit signifiant cercle. C'est une représentation symbolique de l’univers. 

Le second jardin, appelé Séligonia, a été implanté en 2015. Ce jardin, avec en son centre un Zome, a également été conçu sous forme de Mandala.  C'est un lieu de vie notamment pour y planter sa tente et cueillir les fruits et légumes qui y poussent en abondance.